Actus

Zoom sur
19/12/2018
Un portail pour signaler les violences sexuelles

 


En France, alors que plus de 600 000 femmes sont victimes de violences sexuelles par an [1], seulement une victime sur dix porte plainte selon les chiffres de l’Insee et de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales publiées en 2017 [2].

Un portail de signalement des violences sexuelles et sexistes a été mis en place, en novembre 2018, afin de faciliter les démarches des victimes, plus particulièrement le dépôt de plainte, et fournir une prise en charge sociale et/ou psychologique.

Cette plate-forme permet un accompagnement personnalisé et adapté par un policier ou un gendarme – qui s’appuie sur un réseau d’associations et de professionnels formés à la lutte contre les violences sexuelles et sexistes - 24h/24, gratuite et anonyme. Ce portail sous forme de chat - utilisation de l’écrit- simplifie le signalement pour les victimes vivant avec leur agresseur mais aussi pour les victimes étrangères grâce à un outil de traduction intégré pour les policiers et gendarmes.

Enfin, si la victime souhaite porter plainte et dévoiler son identité, le policier ou le gendarme contacte directement la victime pour prendre un rendez-vous pour elle avec la brigade locale de protection de la famille. Le portail de signalement peut également être utilisé par les témoins de violences sexuelles et sexistes afin de signaler une agression.


Pour en savoir plus ou dénoncer une agression, cliquez ici.

 

 

Sources :

https://bit.ly/2PXcGdL
https://bit.ly/2Er8rjP

 

[1] Institut national d’études démographiques (INED) : https://lemde.fr/2Aqdeyg
[2] https://bit.ly/2GoRpFy